Blog PlanningPME

Suivez l'actualité de votre logiciel de planning

Retro Planning

Un retro-planning est un planning inversé, qui a été conçu en partant de la date de fin du projet puis en remontant dans l'axe temporel afin de positionner les dates butoires. En effet, il est plus aisé d'utiliser cette méthode pour construire un planning, lorsque la date de fin de projet est figée et inébranlable.

retro planning

Contrairement à la planification qui a pour objet d'évaluer la date de fin du projet compte-tenu de toutes ses contraintes, le retro-planning a pour principal intérêt de figer la date de fin de projet et donc de contraindre les tâches nécessaires à sa réalisation.Contraire aux principes de planification par les délais et par les charges, le retro-planning ne peut être envisagé que pour des projets dont la date d'échéance parait très éloignée de la date qui serait obtenue par une planification classique. Les tâches composant le projet qui fait l'objet de ce retro-planning doivent être faibles en consommation de temps et elles ne doivent pas nécessiter de ressources importantes. Le Retro-planning est critiqué par les tenants de la planification par addition des temps (méthode PERT, par exemple). En effet, avec un rétro-planning, la dernière tâche se termine juste avant l'échéance, ce qui fait que le planning ne possède plus de marge, alors que parfois, cette méthode suggère de commencer les tâches plus tard que la première date possible. Comme, par essence, le projet comporte une part de risque, le retard est un évènement fréquent, et le rétro-planning condamne souvent le projet à dépasser la date demandée.

 

Les commentaires sont clos